Passion Photo

Notre webzine photo

Tout savoir sur l'actualité des nouveaux produits photo

Nikon L330, L830 & P600

Pour ce début de printemps, Nikon a dévoilé sa nouvelle gamme de compacts et de bridges. Nous avons eu le plaisir d’en tester 3. Notre volonté est de les mettre dans les conditions réelles de prises de vues, et non de faire un pur test de labo.

Faire un test, oui, mais pas n’importe comment, il faut évidemment prendre en compte le type d’appareil. Nous n’avons pas les mêmes exigences face à un bridge amateur, prévu pour immortaliser vos vacances, qu’à un reflex Full Frame, imaginé pour les pros les plus exigeants (Nikon D800 par exemple).

Conditions du test :

  • Paris sous le soleil !
  • Firmware 1.0 sur les 3 modèles

  • Les bridges sont utilisés à main levée

  • Les fichiers Nikon sont des JPG non retouchés (juste recadrés ou redressés)

Commençons par le modèle le plus abordable, le Nikon Coolpix L330 :

Nikon a une politique plutôt fûtée en termes de montée en gamme, chaque appareil a ses qualités mais aussi ses limites, histoire de nous tenter à acheter le modèle supérieur. Cependant, le Nikon Coolpix L330, entrée de gamme des bridges de la firme, propose une fiche technique plutôt impressionnante. Sous le capôt, un capteur DTC de 20 Mégapixels, un zoom Nikkor 26X, commençant par un excellent 22mm (équivalent 24x36mm) et un stabilisateur d’image.

 

 

 

Sur le terrain, le Nikon Coolpix L330 est très agréable, sa finition est bonne, la prise en main est confortable grâce à ses 2 grips (avant, et arrière pour le pouce), l’allumage est rapide, l’AF est bon, sans être non plus un foudre de guerre. Le mode macro est pratique si l’on passe directement par le mode Macro du menu. L’exposition est bonne, mais nous vous conseillons de la caler immédiatement à -1 et là c’est parfait. Bien sûr, il vaut mieux travailler entre 80 et 400 pour conserver de beaux détails.

 

Pour la manipulation du bridge, tout passe par le menu (pas de mode expert, évidemment), Nikon vise l’amateur et une utilisation aussi simple que possible. L’alimentation est fournie par 4 piles (ou accus) LR6, l’autonomie est excellente (jusque 960 photos avec des piles au lithium).

Le Nikon Coolpix L330 permet également de filmer en HD 720/30p.

5 bonnes raisons de craquer pour le Nikon Coolpix L330 :

  1. La qualité optique Nikon du zoom 26X

  2. Son très grand-angle (22,5mm) est idéal pour les paysages

  3. Sa grande simplicité d’utilisation (Menus et prises de vues)

  4. Sa rapidité d'exécution (AF + Déclenchement)

  5. Son prix comparable à un compact

 

Nikon Coolpix L830

 

On sent immédiatement la montée en gamme, la prise est main est encore meilleure, les grips accrochent un peu plus efficacement, et la finition est superbe. L’écran TFT est très confortable, toujours en 3”, mais ses 921 000 pixels, offrent une meilleure défintion. L’écran est orientable, permettant des vues plus originales. La mesure matricielle Nikon fait des merveilles, l’exposition est parfaitement calée, le flash intégré, peu puissant mais très juste dans son exposition et son équilibre flash/ambiance.

Cette fois le capteur embarqué n’est que de 16 MP mais il encaisse des écarts d’exposition plus larges. Le rendu de couleurs est également très bon. L’optique est un Nikkor 34X,  22,5-765mm (équivalement 24x36) qui délivre des fichiers piqués, surtout au grand-angle.

 

 

 

Il possède une commande zoom latérale très pratique. Le Coolpix L830 possède un très efficace stabilisateur (VR) hybride (optique et électronique) sur 5 axes, un AF véloce et précis, sa réactivité est excellente, la cadence d’images offrant même une rafale de 6,17 VPS ! Ce bridge rentre encore dans une catégorie débutants, donc pas d’enregistrement en RAW ni de molette PASM, mais on trouve des menus très complets, un très bon rendu de couleur.  La sensibilité s’etend de 125 à 3200 ISO, toutefois pour nous, la frontière des 800 ISO est à franchir avec parcimonie.

 

Côté vidéo, on passe en Full HD 1920x1080 en 16:9/25p, L’AF-S est débrayable en AF Continu pour mieux suivre son sujet, et cerise sur le gâteau, la commande zoom est accessible pendant la vidéo !

 

Le Coolpix L830 n’offre pas la WIFI, mais permet un transfert Eye-Fi avec une carte SD compatible. Existe en noir, rouge ou prune.

5 Bonnes raisons de craquer pour le Nikon Coolpix L830 :

  1. Son Autofocus rapide et et complet

  2. Son zoom 34X performant et utilisable pendant la vidéo

  3. Son excellente ergonomie

  4. Son écran articulé

  5. Son excellent rapport qualité/prix

 

On passe au dessert  ?

Le Nikon Coolpix P600.

 

Nikon a mis le paquet, il y a tout (ou presque) sur le Coolpix P600 ! Le capteur est un CMOS rétroéclairé de 16 MP, offrant une très bonne dynamique, un excellent rendu de détails.

Le lumineux zoom Nikkor  60X offre une amplitude extrême qu’aucun zoom de reflex n’offrira jamais, et permet de passer du 24 au 1440mm s’il vous plaît ! 

 

 

Comme le Coolpix L830 il possède une commande zoom latéral. Le piqué est superbe, de la macro à 1cm, au télé quasi maxi, en passant par le 24mm. L’optique Nikon est bien contrastée, la distorsion et les aberrations chromatiques sont très bien maîtrisées. Le stabilisateur optique permet de gagner 4 vitesses, et corrige même les mouvements du photographe pendant la marche.

L’autofocus est rapide, précis, y compris pour des sujets en mouvements et au télé-objectif.

  

Le Coolpix P600 est un vrai boîter expert, il possède 2 molettes pour le réglages, un sélecteur de mode P/A/S/M hérité de sa gamme Reflex. Sa prise en main est tout simplement parfaite, les grips avant et arrière permettent une tenue à une main sans risque, la finition mérite les mêmes éloges.

La mesure d’exposition matricielle est imprenable ! L’expo est parfaite, très Nikon y compris au flash. Les fichiers JPG bruts sont très bons, dommage toutefois de ne pouvoir enregistrer ses images RAW.

   

Dans les petits plus très agréables, Nikon a doté le Coolpix P600 :

  • d’un mode surimpression,
  • d’une sortie HDMI,
  • d’un mode D-Lighting pour améliorer la dynamique (à utiliser en mode standard, pas plus),
  • d’un traitement anti-bruit (à limiter au mode faible, sinon le lissage estompe les détails),
  • d'un mode panoramique assisté par balayage dans le sens de son choix.

Autre petit détail très fûté, il est possible de choisir de zoomer par cran de focale fixe (24, 28, 35, etc…) et même d’allumer son Coolpix P600 et de le caler sur la focale de son choix.

De plus, la touche “Fn” située près du déclencheur permet un accès rapide à la fonction de son choix (Iso, balance des blancs, mesures d’expo).

 

Globalement, l’autonomie est bonne, grâce à sa batterie au lithium (EN-EL23), et permet de prendre jusqu’à 330 photos ou 1h20 de vidéo.

Le Nikon Coolpix P600 possède enfin un excellent écran mais aussi un viseur électronique, mais là, petite déception, il est trop étriqué pour être confortable, dommage ! Autres petites ombres au tableau, le Coolpix P600 n’offre que le format 3/2, alors que même les smartphones proposent le 16:9, le carré, etc…, et là non plus pas de griffe flash pour un SB-910 par exemple, et pas même de contrôle de flash externe via le flash intégré. Mais passons sur ces petits oublis, car Nikon a pensé à doter le Coolpix P600 d’un mode WIFI, simple et génial. Le smartphone permettra à la fois de contrôler l’appareil, mais aussi de récupérer les photos pour mieux les partager par mail ou sur les réseaux sociaux. Côté sensibilité, le Coolpix P600 est évidemment le meilleur des bridges de la marque, il est excellent jusqu’à 800 ISO, très bon encore à 1600 ISO ensuite il a tendance à un peu trop lisser les détails, mais Nikon a fait du très bon boulot.

Il est impossible de vous dire tout ce que permet le Coolpix P600 en un seul test mais nous avons déjà fait un grand tour, qui vous donnera très certainement envie de craquer pour la bête, en tout cas , il nous a séduit ! Existe en noir ou en rouge.

5 bonnes raisons de craquer pour le Nikon Coolpix P600 :

  1. Sa très haute qualité d’image

  2. Son superbe écran 3” ACL TFT articulé, et visible sous tous les angles

  3. L’amplitude extrême du zoom Nikkor (24-1440mm) !!!

  4. Son expertise très Nikon (Balance des blancs, Exposition, AF, etc…)

  5. Le WIFI

 

Un grand merci à Laura Perrotte, comédienne et metteur en scène d’avoir posé pour nous

Dernière mise à jour le 28/03/2017  (WD)

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

Tom - lundi 9 novembre 2015
Bel article pour éclairer les amateurs avant achat !
sergioo - samedi 7 février 2015
au quebec ce n est pas un bridge(pont) mais un appareil photo
PZKK - dimanche 23 novembre 2014
Merci pour ce test!

Est-il possible de régler manuellement la vitesse et l'ouvertur sur le coolpix l830?

Merci.
aidalif7 - mercredi 12 novembre 2014
bonjour. voila j'ai acheter un Nikon l830
mais j"arrive pas a comprendre comment faire pour réussi
le panorama.
cordialement.
Miguel - dimanche 19 octobre 2014
Super Test Merci !!!!
Gabriel Plusse - jeudi 24 avril 2014
Je possède le Nikon P600 et c'est véritablement une turie ! Des fonctions excellentes et révolutionnaire font de ce Brige le meilleur à mes yeux !
Top