Passion Photo

Notre webzine photo

Tout savoir sur l'actualité des nouveaux produits photo

2012 : Evolution ou Révolution ?

Les tendances technologiques pour l'année 2012....

 

2012 sera une grande, voire une très grande année pour la photo, mais également pour la vidéo.

Les constructeurs ont réalisé d'immenses progrès technologiques, dans quasiment tous les domaines, qui nous semblaient il y a peu, déjà à des sommets !

Alors évolution ou révolution, la réponse varie grandement selon les marques.

 

Les (R)évolutions 2012 :

 

1 - La vidéo Full HD pour tout le monde :

Quelle marque peut présenter sur le marché un appareil photo ne possèdant pas un mode Vidéo Full HD ? La résolution 1080 x 1920 est LA nouvelle norme. La démocratisation des écrans plats à des dimensions de plus en plus spectaculaires, a poussé les fabricants japonais à intégrer le mode Full HD sur tous les appareils, y compris pour des compacts entrée de gamme.

Et bien sûr ce mode se retrouve sur les derniers fleurons Canon et Nikon, l'Eos 5D Mark III et le D800, qui seront les fers de lance de la photo pro, et du cinéma.

 

 

2 - Le look : "Vintage" ou "Old School" :

Olympus, avec le sublime PEN E-P1 (puis E-P2, etc..), et Fujifilm avec le Finepix X100 (puis X10) avaient inauguré une nouvelle tendance, qui a tout pour nous plaire, le retour à un look rétro, façon années 70', 80'. L'utilisation de matériaux nobles (métal), un design aux lignes superbes, nous ramenant à nos petits bijoux argentiques (Pen F, Yashica Electro, Rollei 35, etc...), une prise en main améliorée (retour des grips et des gainages confortables) nous apportent des sensations oubliées et surtout un affect enfin comblé.

Il est désormais possible de concilier look, confort, sensations et haute technologie.

Et cette année sera celle du renforcement de cette tendance, avec la sortie des très attendus Olympus OM-D E-M5 (digne descendant de la gamme OM) et Fujifilm X-Pro1, dont les performances semblent prometteuses.

 

 

3 - La visée électronique :

Initialement conçue pour les camescopes, transposée sur les Bridges, elle est devenue une excellente alternative pour les photographes, grâce à de très grands progrès (Nombre de points, dégagement occulaire, fréquence d'images par seconde, etc....) et pour les fabricants.

En effet, intégrer un prisme dans le viseur est à la fois très coûteux, et encombrant. Les viseurs éléctroniques permettent donc de concevoir des appareils plus petits, tout en offrant une alternative à l'écran arrière.

Cette tendance se retrouve sur l'ensemble des nouveautés Sony Alpha (A77, A65), sur le tout nouvel Olympus OM-D, et en mode hybride sur les Fujifilm X100 et X-Pro1.

 

4 - L'écran : Plus grand, plus beau, tactile et mobile :

La diagonale des écrans est de plus en plus impressionnante, elle dépasse désormais les 3" régulièrement.

Leur résolution est aussi plus grande (entre 600 000 et 1 040 000 pixels), rendant leur utilisation très confortable.

Le tactile, déjà présent sur une grande partie des nouveautés 2011, arrive sur le tout nouveau Panasonic TZ30.

Quant aux possibilités de mouvement des écrans, elles sont de plus en plus nombreuses et complexes, notamment grâce aux innovations apportées sur les Sony Alpha 77 (et sur l'Alpha 57 qui vient d'être annoncé).

Toutes les gammes sont aujourd'hui "touchées" par ces écrans mobiles qui permettent de réaliser très facilement des prises de vues au ras du sol, les bras levés, ou des auto-portraits.

 

5 - Nouveaux Capteurs : Back light et Pixels en dizaines de millions :

De manière générale, la photographie numérique a connu une montée en gamme, dans tous les domaines, poussée il est vrai, par le besoin de dépasser technologiquement les smartphones, devenus de réels concurrents aux compacts.

Le nombre de pixels ne cesse de monter, et cette année sera celle de tous les records.

Le Nikon D800 avec ses 36 MP épaule le très apprécié D700, à 12MP.

Sony place également la barre très haut, les Reflex Alpha 65 et 77, ainsi que le NEX-7 atteignent les 24MP.

Attention toutefois, le nombre de pixels étant de plus en plus élevé, gare à la qualité de vos optiques, en effet plus la densité de pixels est forte, plus votre objectif devra être performant, alors ne lésinez pas sur le choix de ceux-ci, et offrez à votre appareil une optique au niveau d'exigence du capteur.

Nikon et Canon sont justement en plein renouvellement de gamme (par exemple) :

 

Tous les fabricants y vont de leurs recherches.

Sigma persévère sur la technologie FOVEON (superpositions de couches de couleur), Fujifilm implante un capteur à filtre de couleurs X-Trans CMOS dont l'absence de filtre passe-bas accentue l'impression de netteté. Quant à la technologie des capteurs Back-Lite, empruntée aux camescopes, elle permet de compenser l'exposition dans les contre-jours, d'améliorer le rendu des basses lumières et d'affiner les parties bruitées de l'image.

 

Alors 2012 est une année d'évolutions et de révolutions, et les fabricants ont encore quelques surprises pour nous !

 

Dernière mise à jour le 03/04/2017

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

toto - dimanche 18 mars 2012
Et les tendances des optiques ?
On attend des super zooms & grand angles ouverts
Tout à F/0.9 !
anonyme - dimanche 18 mars 2012
Surprenant qu'aucune information ne soit donnée sur les projets de Pentax ...les informations fournies sont trop partielles ou partiales ?
anonyme - dimanche 18 mars 2012
La netteté dépend-elle des pixels ?,
On voit des appareils compacts apn Sony d' entrée de gamme à 18 mp !
On attend un article traitant sur les pixels et la netteté d'une photo .
(le flou artistique et le flou physiologique .)
image-inez - dimanche 18 mars 2012
Quand la course aux pixels va-t-elle s'arrêter? N'oublions pas que lorsque l'on visionne ses photo sur un écran full HD, celui-ci ne comporte que 2 millions de pixels environ.
D'autre part, j'avais un Minolta Vectis S1, le seul appareil argentique APSC à visée reflex : son viseur était plus grand et lumineux que celui du nikon D 7000 et était placé sur le côté gauche de l'appareil, ce qui m'évitait de fermer l'oeil droit pour viser. Tout cela pour dire qu'au lieu d'une course technologique effrénée qui rend vite obsolète son matériel photo et devient ruineuse à l'achat on devrait conserver ce qui fonctionne bien déjà, assurer une meilleure cohérence entre boîtier et choix d'optiques, ce qui permettrait de démocratiser le prix des reflex numériques. Par exemple,celui qui possède un Pentax k5 a certes un très bon boîtier mais a un choix d'objectifs de la marque limité en quantité et en qualité. Le possesseur de Nikon qui veut faire de la photo animalière se rend compte que Canon a une gamme de télézooms plus qualitative que Nikon. Le photographe amateur se retrouve donc devant des choix l'obligeant à des sacrifices.
STEF - samedi 17 mars 2012
Rien sur Pentax?
Surprenant au vu de la gamme d'objectif et de la qualité des K7 et K5 (sans parler de l'inabordable enfin pour pour moi 645D)
cliché1 - samedi 17 mars 2012
bonjour, j'avoue être nostalgique de l'argentique, et avoir mis beaucoup de temps pour passer à l'apn, idem du TV 4/3 au LCD, j'ai eu également de très bons souvenirs avec un minolta en format APS, les clichés étaient rectangulaires , bref je ne suis pas conquis à 100% du numérique, on a tendance à déclencher trop et n'importe quoi, ensuite on se dit pas grave , il y a la ''poubelle'' , !!
zventure - samedi 17 mars 2012
Je préfère l'argentique!!!
Top